Un petit tour au "salon millésime bio".

Publié le par Nicolas Julhès

La semaine dernière, le monde de la viticulture BIO se retrouvait à Montpellier.
Il y avait là une belle occasion de déguster les derniers arrivants des différents labels. Mais ce salon à aussi le mérite de faire parler du Bio; De l'intérêt qu'il représente, de ses limites...
Ainsi revenait souvent le problème du cuivre peut être un peu trop utiliser dans cette pratique culturale.
Pour ma part, j'ai trouvé intéressant de voir nombre de vignerons, non labellisés, venir en visiteur, prendre la température du marcher. Beaucoup d'entre eux dépassent souvent les exigences du label. Maintenant que la logo AB devient vendeur, ils se demandent s'ils ne devraient pas passer le cap.
Tout ceci est plutôt encourageant. Il y a une réelle prise de conscience des enjeux écologiques, qui ne sont plus forcément opposés au enjeux économiques.
A notre niveau, nous apportons beaucoup d'attention aux pratiques de nos fournisseur, et nous les encourageons désormais à passer le cap de la labellisation. Car même si comme tout système, le bio a des failles, il permet tout de même d'apporter un contrôle et de rendre visible une démarche dont nous avons tous besoin. 

Nos découvertes au SALON: Domaine des Chardons, un costière de Nîmes Demeter (label de la biodynamie dont nous reparlerons). Le vin est riche mais aussi équilibré grâce à une belle acidité. Il fini sur de jolie notes épicées.
                                     Nous avons beaucoup aimé le domaine de Veilloux à Cheverny. D'autre part la comparaison nous a conforté sur le domaine Alain Chabanon qui sortait indéniablement du lot.

Savoureusement Votre

Nicolas 

Commenter cet article