Infusion spiral: révolution ou scandale?

Publié le par Nicolas Julhès

Infusion spiral                                                               ls nous fascinent, ils nous énervent... Les américains vont encore faire parler d'eux.
La compagnie Barrel mill, inonde le monde du vins et des spiritueux de leur brochures. L'idée: une spirale en bois a mettre en infusion dans les cuves ou les fûts. Ainsi un vigneron pourrait donner un peu de jeunesse à son élevage sans changer les barriques. Il aurait alors la patine et la porosité du vieux contenant et l'apport aromatique  de la barrique neuve. Sachant qu'une barrique vaut entre 350 et 600 euros et que la spirale ne coûtera qu'une vingtaine d'euro...La question se pose. Certaine winery américaine auraient déja passé la cap avec succès. Les spiritueux pourraient eux aussi voir les années transformées en semaine avec se système.

Heureusement, le whisky, le Cognac, l'Armagnac, ou les aoc de vin français refusent ces pratiques. Nous somme donc sauvés...
Mais si ça marchait, si cette technique utilisée avec parcimonie et intelligence apportait un gain de qualité à moindre coup? Ne risquerions nous pas encore de rater le train dans lequel la concurrence se presse déjà?

Peut être pas. Au risque de passer à côté des marchés de masse, je pense que nous devons nous refuser à ce genre de pratiques. Car aussi séduisante soit elle sur le papier, cette idée est un raccourcie vers le profit. Il ouvrira la porte à toute les dérives et risquera de faire perdre son âme au vin. Les hommes ne sont pas assez sages pour ces bricolages. Le vin commence à être attaqué (voir article précédent) il ne trouvera son salut qu'en étant envisager comme un produit de culture et de passion. Produit et déguster comme tel.

Infusion spiral est ce que l'on pourrait appeler un pas en avant pour deux en arrière.

Savoureusement votre.

Nicolas Julhès 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article