du goût pour l'amour libre.

Publié le par Nicolas Julhès

Dans le livre du brillant Chartier on apprends que des récepteurs olfactifs sont présents dans les cellules spermatiques où il joueraient un rôle pour guider les spermatozoïdes vers l'ovule. Il serait donc possible d'imaginer une contraception locale sans hormones mais avec des molécules odorantes. De quoi prendre goût à l'amour libre.

Commenter cet article