Rungis 5H du Mat

Publié le par Nicolas Julhès

Ce serait plutôt 4 heure.

Aujourd'hui petit incursion dans les pavillons de la viande.

Je suis avec des acheteurs Belges et nous sommes à la recherches de viandes incroyables...

Ici les gens sembles plus rudes. Avec nos petites blouses trop propres, ils nous prennent pour des touristes. Nous devons rebondir de contacts en contacts et de recommandations en recommandations pour trouver les bonnes infos. Heureusement, quelques moments passés dans les cafés de Rungis m'ont apporté des connaissances. 

Pour finir on se retrouve chez un passionné Olivier Metzger. Fou de viande, il sillonne la planète à la recherche DU bon steak.

image-0088.JPG   image-0093.JPG

Son entrepôt est une caverne aux merveilles capable de faire succomber un végétarien endurci: des carré de Salers, d'Aubrac, des agneaux de lait, du porc ibérique, mais surtout une déclinaison de WAGYU (le boeuf japonais). Cette race à une capacité à fixer le persillé et le marbré. C'est la race du boeuf de Kobé. Elle a été implanté en Australie, en Nouvelle Zélande, au Chili... Il semble que les USA et l'Australie ont de meilleur génétiques. La discussion s'oriente alors sur le goût. Qui est le meilleur? Le débat sera tranché à table. Olivier saisi une grosse pièce de Wagyu et nous entraîne dans une brasserie de Rungis. Quelque consignes au cuisto et nous nous retrouvons chacun avec un pavé de 500g dans l'assiette...

Il est a peine plus de 6 heure. C'est un des meilleur petit déjeuné que j'ai eu l'occasion de prendre. La cuisson a fait caramélisé le tour en un croûte douce et savoureuse. C'est l'UMAMi qui me touche le plus. On sent une intensité énorme. La chaire est tendre et juteuse. Le gras est délicieux. C'est du Grand Boeuf. Nous sommes 5 dont deux filles (des vraies, de la ville). Rapidement les assiettes se vident et le plaisir se lit sur les visages.

Quelle expérience! Il faut que je trouve un moyen de travaillé autour de cette découverte. Je veux faire partager ces émotions à mes amis et clients. Quelques pistes se dessinent. Je vais y travailler.

Merci OLIVIER...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article